Page principale > Histoire > Les Photographes > Edouard W. LITTAYE  
 
 

Les Photographes

Edouard W. LITTAYE
( Saint-Pierre 1833 - Avranches 1917 )

" Portrait d'Edouard W Littaye vers trente ans "
( vers 1863)Collection Robert Littaye

Edouard William Littaye est le véritable pionnier de la photographie à Saint-Pierre-et-Miquelon. Fils d'Edouard Littaye, trésorier payeur de la colonie, et frère d'Ernest Littaye - lequel succédera à leur père dans sa charge, épousera Pauline Cordon et mourra à Saint-Malo en 1884 -, Edouard W. Littaye effectuera toute sa carrière dans l'Administration de la Marine, à Saint-Pierre tout d'abord, en Cochinchine ensuite, puis en Nouvelle-Calédonie, au Sénégal, et, pour terminer, à Dunkerque. Né à Saint-Pierre le 19 novembre 1833, Edouard W. Littaye quitte la colonie en 1839 pour gagner Saint-Servan ( Ille-et-Vilaine ) où il effectuera ses études à la Pension des Frères La Mennais jusqu'en 1853. A cette date il rentre à Saint-Pierre où il sera d'abord écrivain, puis commis ( 1858 ), puis aide commissaire de la Marine ( 1860 ). Après un séjour de deux ans à Saint-Malo, au cours duquel il suit à l'Ecole des Beaux-Arts de Saint-Servan les cours du peintre Rosse, lui-même photographe, qui l'initie à la technique photographique, Edouard W. Littaye regagne Saint-Pierre où, en 1865, il épouse Virginie Ledret et se voit nommé en décembre de la même année sous-commissaire de la Marine.

Photo: Collection Francine Georges.

Le 25 mars 1866, il quitte Saint-Pierre avec sa femme et son fils Edouard pour la Cochinchine, via la France et Port Saïd.C'est de son retour de Saint-Malo ( 1862 ) à son départ pour Saïgon ( 1866 ) que date l'essentiel des photographies laissées par Edouard W. Littaye. C'est-à-dire d'avant l'incendie du 16 septembre 1867. Et à ce titre elles constituent un fonds inestimable sur l'ancien bourg de Saint-Pierre.

De retour à Saint-Pierre le 7 mai 1870 après avoir atteint à Saïgon le grade de sous-commissaire de première classe, il se voit confier la charge de chef du Service administratif de la colonie ( 9 novembre 1872 ). En 1873, il prend l'initiative ( approuvée par le ministre de la Marine ) de dresser la première " Carte des Naufrages survenus sur les côtes de Saint-Pierre depuis 1816 ". En octobre 1873, devenu commissaire adjoint de la Marine, il entreprend de réaliser une " Table générale alphabétique du bulletin administratif des actes du gouvernement de 1816 à 1873 inclus " ; travail de bureaucrate obsessionnel qu'il remet en avril 1874, un mois avant de quitter définitivement Saint-Pierre. Son travail administratif n'aura pas empêché Edouard W. Littaye de se livrer à sa passion de la photographie, et il laissera de cette seconde période ( 1870/1874 ) une seconde série d'images tout aussi rares de Saint-Pierre. Le 16 janvier 1875, Edouard W. Littaye est nommé directeur de l'intérieur en Nouvelle-Calédonie où il restera en poste jusqu'en 1879 et continuera de pratiquer son passe-temps. Après avoir été nommé à Dakar, au Sénégal, il deviendra chef du Service de la Marine à Dunkerque où il restera en poste jusqu'à sa retraite en 1896. La Première Guerre mondiale l'oblige, en 1915, à se réfugier à Avranches où il meurt le 9 juin 1917. Il existe trois albums dans lesquels on retrouve de nombreuses photographies signées " Ed. Littaye " sur le négatif. L'un, don de M. Georges Landry au musée de Saint-Pierre, a malheureusement été démembré. Le second, l'" Album Paulette Humbert " est conservé à Saint-Pierre par le Studio Briand Ozon. Le troisième, qui contient environ soixante quinze photographies de Saint-Pierre, des galeries de portraits, des vues de Nouvelle-Calédonie et quelques épreuves de Bretagne signées Rosse, était l'album personnel d'Edouard W. Littaye. Il est conservé par les descendants du photographe.
Y.L-JP.C

Edouard william Littaye commisaire de Marine.Collection Francine Georges.

 
Accueil
Préface
Cartes postales
Galerie et portfolio
Biographie
Infos techniques
Livres édités
Sténopé
Photos du mois
Liens
Guide d'achat
Histoire
E-mail