Page principale > Histoire > Les Photographes > Paul MILLERET  
 

Les Photographes

Paul MILLERET
( Bréval 1867 - Le Mesnil-Esnard 1944 )

Né le 7 mars 1867 à Bréval ( Yvelines ), fils d'un employé des Chemins de Fer de l'Ouest et d'une commerçante en nouveautés. Paul Milleret se passionna très jeune pour la photographie, et acquis un premier appareil à plaques au collodion humide dès treize ans. En 1884, à dix-sept ans, il entre aux PTT, service du Télégraphe à Pantin. Deux ans plus tard, devançant l'appel, il s'engage pour sept ans au douzième Régiment de Chasseurs à cheval où il servit à Rouen et à Saumur avec le grade de sous-officier. Rendu à la vie civile, il entra à la Compagnie Française des Câbles Télégraphiques ( C.F.C.T. ) où, après un séjour de 1893 à 1900 dans les bureaux de cette Compagnie à Brest - les câbles sous-marins reliant la France au continent américain partaient du Conquet, à la pointe extrême de la Bretagne -, il fut affecté à Saint-Pierre-et-Miquelon en qualité d'opérateur télégraphiste principal.Il y demeura près de onze ans, de décembre 1900 à mai 1911, visitant Terre-Neuve, l'Est canadien et accompagnant de temps à autre le navire cablier chargé de la réparation des câbles qui se brisaient alors fréquemment.

Durant cette période, il prit de nombreux clichés et rédigea divers travaux sur l'histoire de l'archipel et sur la théorie des courants électriques. En 1904, alors sous-directeur de la C.F.C.T. de Saint-Pierre, il fit paraître dans la " Dépêche Coloniale illustrée " un long article très descriptif, bilan économique et social de l'archipel, qu'il illustra de cinquante et une de ses propres photographies. En 1906, il traduira et illustrera de trente et une photographies, pour la " Dépêche Coloniale illustrée " à nouveau, un article de G. Ribes
sur Terre-Neuve.

De retour en France, il s'y maria, fut nommé sous-directeur des bureaux de la C.F.C.T. à Brest puis, à partir de 1920, directeur des bureaux du Havre, poste qu'il occupa jusqu'à son départ à la retraite, en mars 1932. Il se retira au Mesnil-Esnard, près de Rouen, où il dut subir l'invasion allemande et la destruction de son matériel et de ses plaques de négatifs, en juin 1940. Il mourut le 18 février 1944, quelques mois seulement avant l'arrivée des troupes libératrices canadiennes. Paul Milleret était Officier d'Académie et Officier de l'Ordre Colonial de l'Etoile Noire.
Trois albums constitués et légendes par Paul Milleret ont pu être sauvés du pillage et sont conservés par la famille. Les Archives d'Outre-Mer conservent, elles aussi, un fonds de quelques dizaines de photographies de Paul Milleret.
Y.L-JP.C

Paul Milleret Gravières confectionnant une pile de morues vers 1890

Paul Milleret
Saint-Pierre :Charrette à chiens sur la route de savoyard vers 1905
Collection Robert Milleret

Paul Milleret
Saint-Pierre :déplacement d'une maison sur des rouleaux vers 1905
Collection Robert Milleret

Paul Milleret
Saint-Pierre :corne à brume de Galantry vers 1905
Collection Robert Milleret

Paul Milleret
Saint-Pierre :goélette à huniers sur le patent slip
Musée SPM

Accueil
Préface
Cartes postales
Galerie et portfolio
Biographie
Infos techniques
Livres édités
Sténopé
Photos du mois
Liens
Guide d'achat
Histoire
E-mail