Page principale > Histoire > Les Photographes > M.M.C. ADAMS  
 

Les Photographes

M.M.C. ADAMS.


Il semble bien que la première personne à s'être installée comme photographe professionnelle à Saint-Pierre-et-Miquelon ait été M.M.C. Adams, dont le nom indique l'origine anglaise ou anglo-américaine.
Un document conservé aux Archives Départementales de Saint-Pierre-et-Miquelon ( SC 1141 ) relatif aux indemnisations des victimes du terrible incendie du 16 septembre 1867 qui ravagea plus de cent maisons, bâties de bois, du centre de Saint-Pierre ( 1 ), indique qu'elle toucha trois cents francs de dédommagement pour la destruction de son atelier de photographie estimé à mille cinq cents francs.

Dans " la Feuille Officielle " du 18 juillet 1872, M.M.C. Adams fait paraître un avis dans lequel elle informe qu'" elle se propose de quitter la colonie dans un mois et que jusqu'à son départ elle continuera d'exécuter tous portraits et reproductions aux prix suivants : portraits-cartes : une douzaine - 12FrOO, une 1/2 douzaine - 7F. Ayant conservé les clichés de portraits faits pendant ces deux dernières années, elle se trouve en mesure d'en livrer des épreuves au prix d'un franc chacune " (2). Incendie, ruine, concurrence, climat, chacune de ces raisons peut avoir incité cette photographe dont on ne connaît ni cliché, ni .épreuve, à quitter définitivement les îles en 1872.

( I ) - Emile Sasco, " Les Ephémérides des Iles Saint-Pierre-et-Miquelon ". Saint-Pierre, 1934 ( 2 ) - Archives départementales de Saint-Pierre-et-Miquelon.
Y.L-JP.C

Accueil
Préface
Cartes postales
Galerie et portfolio
Biographie
Infos techniques
Livres édités
Sténopé
Photos du mois
Liens
Guide d'achat
Histoire
E-mail